Société
mardi décembre 12, 2017
Inscription

Divorces, successions, arnaques... À Abidjan, les tribunaux ne désemplissent pas. Jeune Afrique a promené ses oreilles de files d'attente en salles d'audience

L'assassinat mardi du chef de la police de Tripoli intervient sur fond d'affrontements meurtriers entre milices rivales pour le contrôle de l'aéroport de la capitale libyenne.

Le chef de la police de Tripoli, le colonel Mohamed al-Souissi "a été assassiné par un groupe d'inconnus cagoulés qui ont ouvert le feu sur son véhicule. Deux hommes qui l'accompagnaient ont été enlevés dans l'attaque survenue dans la banlieue-est de Tripoli", a indiqué mardi 12 une source des services de sécurité.

L'agence libyenne Lana a confirmé cet assassinat en précisant que le colonel al-Souissi avait succombé peu après son transfert dans une clinique proche.

Mohamed al-Souissi avait participé à une réunion au Conseil municipal de Tajoura (banlieue-est) et était en route vers le centre de la capitale au moment de l'attaque, selon la même source.

L'assassinat du chef de la police de Tripoli intervient sur fond d'affrontements meurtriers entre milices rivales pour le contrôle de l'aéroport de la capitale libyenne.

L'agence libyenne Lana a confirmé cet assassinat en précisant que le colonel al-Souissi avait succombé peu après son transfert dans une clinique proche.

Mohamed al-Souissi avait participé à une réunion au Conseil municipal de Tajoura (banlieue-est) et était en route vers le centre de la capitale au moment de l'attaque, selon la même source.

L'assassinat du chef de la police de Tripoli intervient sur fond d'affrontements meurtriers entre milices rivales pour le contrôle de l'aéroport de la capitale libyenne.

(Avec AFP)

 

Convoquée spécialement pour examiner la proposition de loi portant modification de l’article 18 de la loi n°2001-35 du 21 février 2003 relative au statut de la magistrature, la quatrième session extraordinaire de l’Assemblée nationale pour le compte de l’année 2014 sera clôturée ce mardi 12 août 2014.

Son Excellence, Monsieur Ivan Roberts, Ambassadeur du Canada près le Bénin a , au cours de son audience avec le président mathurin Nago le 31 juillet dernier, affirmé sa disponibilité pour accompagner la coopération entre les deux pays et leurs parlements. Le Bénin est devenu en effet, depuis peu, un pays ciblé par la coopération canadienne au développement, une coopération axée sur la croissance économique et la réforme administrative.

Loin du «miracle économique africain», certains pays du continent cumulent les tares et les retards bien souvent aggravés par des crises politiques désastreuses.

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU