Santé
mercredi octobre 18, 2017
Inscription

Le mal de dents fait souvent irruption de manière soudaine et peut sérieusement perturber la vie quotidienne. Généralement, la douleur est lancinante et s’accompagne d’un gonflement autour de la dent, d’un saignement ou d’une sensibilité accrue au chaud et au froid. Elle peut même s’étendre à plusieurs zones faciales telles que la mâchoire, l’oreille voire la tête. Le point sur les principales causes de ces maux de la bouche.
La carie : cause majeure du mal de dents

Un nigérian développe un vaccin contre le virus Ebola Le ministre de la Santé du Nigéria, Onyebuchi Chukwu, a déclaré qu’un médicament expérimental devrait arriver au Nigeria il y a quelques jours.
Le vaccin est considéré comme approuvé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), compte tenu de la déclaration initiale de l’organisation que des traitements expérimentaux sont d’ordre éthique dans le cas de la pandémie du virus Ebola.
Le gouvernement nigérian mercredi a autorisé l’utilisation de médicaments expérimentaux pour le traitement du virus Ebola.

Le gouvernement béninois a sollicité l’aide de ses partenaires techniques et financiers pour la mobilisation d’un montant de plus de 1,75 milliard de franc CFA (environ 3,5 millions USD) pour la mise en oeuvre de son plan stratégique de lutte contre le virus Ebola, a-t-on appris jeudi à Cotonou de source diplomatique.

Adoptez les gestes simples suivants qui peuvent sauver des vies : 

• Lavez – vous régulièrement les mains à l’eau, au savon et si possible à l’aide d’un antiseptique, 

• Faites cuire proprement toute nourriture à base de viande animale, 

• Evitez de manger les viandes de brousses, comme celles des chauves-souris communément appelée roussette, du singe, de l’antilope, du porc-épic, de l’agouti, etc. ….

• Evitez tout contact physique avec les personnes infectées par la maladie, 

• Ne touchez, ni ne manipulez, les corps de ceux qui sont morts de la fièvre Ebola,

• Manipulez les animaux avec des gants et des habits protecteurs.

Faites le geste qui sauve et parlez-en autour de vous. Dès l’apparition des premiers signes rendez vous au centre santé le plus proche.

Pour mieux lutter contre l'épidémie d'Ebola, le Liberia et le Sierra Leone, deux pays en état d'urgence face au virus, ont décidé jeudi de placer en quarantaine trois villes de la zone contaminée, fermant des routes et des lieux de loisirs.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui sort d'une réunion de crise de deux jours sur la progression de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, a décrété vendredi une "urgence de santé publique de portée mondiale". Elle devrait annoncer prochainement des mesures à l'échelle internationale.

En attendant, dans la lutte contre un tueur impitoyable, toutes les stratégies sont les bienvenues. Le Liberia et la Sierra Leone, les plus touchés, ont déclaré l'état d'urgence.

L'armée libérienne par exemple a reçu ordre de limiter les mouvements de la population et de contrôler strictement les accès à la capitale, Monrovia, en provenance des provinces touchées. Conséquence : des centaines de personnes étaient bloquées jeudi par des barrages militaires entre le nord et Monrovia, avant même la déclaration dans la nuit de l'état d'urgence par la présidente Ellen Johnson Sirleaf.

Opération Bouclier blanc

Relevant "l'ampleur et l'échelle de l'épidémie, la virulence et la mortalité du virus", Ellen Johnson Sirleaf a estimé que la situation "exigeait des mesures extraordinaires pour la survie de l'État". Un état d'urgence de 90 jours a été décrété. Et dans la foulée, l'opération Bouclier blanc a été lancée. Celle-ci consistera à la mise en place de barrages dans plusieurs localités pour limiter, voire arrêter complètement les déplacements.

"Dans la province de Lofa, limitrophe de la Sierra Leone et de la Guinée, également en proie à l'épidémie, la ville de Gbakedou a été mise en quarantaine", a annoncé de son côté Burnie Samuka, ministre libérien de la Défense.

"Inhumation sur place"

En Sierra Leone, les villes de "Kenema et Kailahun ont été également mises en quarantaine", a annoncé Abdulai Bayratay, porte-parole du gouvernement, soulignant que la mesure sera "maintenue le temps qu'il faudra".

La présidence sierra-léonaise a annoncé en outre la limitation de la circulation des motos-taxis entre 7 heures et 19 heures, et la fermeture immédiate des boîtes de nuit, salles de cinéma et vidéoclubs. De plus, "les malades d'Ebola qui meurent doivent être inhumés sur le lieu de leur décès", a indiqué la présidence.

(Jeuneafrique.com  avec AFP

 

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU