Politique
lundi juin 26, 2017
Inscription

Les choses sont allées très vite. Une semaine après le rejet du projet de révision de la constitution,

les révisionnistes sont montés au créneau pour justifier leur choix. A cet effet, ces députés acquis à la cause du président Talon pour toiletter la loi fondamentale ont fait une déclaration, ce mardi 11 avril 2017, après la présentation du rapport d’activités du Me Adrien Houngbédji. Ce message qui visait à informer l’opinion publique de leur attachement à la révision de la Constitution est interprétée de toutes les manières sur les réseaux sociaux. Les commentaires sont donc allés dans tous les sens.Joint au téléphone par la rédaction de la radio nationale au soir de la déclaration, le porte-parole du groupe des 60 députés, Bonaventure Aké Natondé,  a précisé qu’il ne s’agit pas d’une relance du projet. 

« Rien ne nous l’empêche, mais nous n’avons pas déposé de proposition de révision de la constitution. La déclaration visait juste à informer l’opinion publique du bien-fondé du "̋Oui " », a précisé Aké Natondé. Selon lui, il n’est pas question de réintroduire le projet à partir du parlement. Il précise que c’est pour permettre l’amendement du projet de l’Exécutif et profiter de l’occasion en vue de toiletter les imperfections de la constitution qui dure depuis 27 ans que ses collègues et lui ont voté « Oui ». Le porte-parole des 60 députés ajoute qu’il faut améliorer cette loi fondamentale afin que le système politique béninois soit davantage rénové. Pour M. Aké, le président Talon a déjà affiché clairement sa position, samedi dernier, lors de l’émission ‘’A bâtons rompus’’ sur les chaînes de télévision. « Pour lui, ce projet est derrière », a rappelé le député, en citant les propos tenus par le chef de l’Etat lors de l’entretien avec les journalistes, le 08 avril 2017. 

Bachirou Assouma

 

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU