Politique
mardi août 22, 2017
Inscription

 

« …c’est le projet élagué de tous les amendements qui sera soumis… »

-Chantage politique au sommet de l’Etat ?

-Le garde des sceaux dans un mauvais rôle

 

Face aux hommes des médias et aux animateurs des réseaux sociaux le samedi 1er Avril dernier,

Le député du Parti du Renouveau démocratique (Prd), Augustin Ahouanvoébla a entamé dans la commune de Avrankou une tournée parlementaire le lundi 27 mars 2017.

Le Nouveau départ, cette nouvelle marque politique a pourtant été appelée de tous les vœux.

Le parti communiste du Bénin (Pcb) entre dans la danse ! En effet, la situation politique nationale et le projet de révision de la Constitution sont les sujets sur lesquels le Premier secrétaire du Pcb Philippe Noudjènoumè et ses camarades de lutte ont entretenu les journalistes, ce mardi 28 mars 2017 à Cotonou.

L’émission hebdomadaire "Zone franche" du dimanche 14 juin 2015 a eu pour invité Nicéphore Soglo, ancien Président de la République du Bénin et actuel Maire de la commune de Cotonou. Avec lui, il a été question de la décentralisation et de son bilan à la tête de la capitale économique du Bénin durant 12 ans.
"Au Bénin, les lois sur décentralisation ne sont pas respectées par le pouvoir exécutif" tels sont les propos de l’ancien Chef d’Etat et actuel maire de Cotonou pour montrer le vrai visage de la décentralisation au Bénin. Pour lui, tous les gouvernements depuis Kérékou II jusqu’à celui de Boni Yayi ont constitué un frein à la décentralisation. A titre d’exemple, le Maire Nicéphore Soglo a pris le cas du Sénégal. A l’en croire, le Président sénégalais accompagne la décentralisation dans son pays et octroie chaque année à la commune de Dakar une somme de 10 milliards de francs Cfa non budgétisée pour l’assainissement de la ville. Et en parlant de l’assainissement de la ville de Cotonou, Nicéphore Soglo pense que c’est l’affaire de l’exécutif qui doit donner les moyens à la mairie. "L’Etat doit mettre à la disposition des villes à statut particulier des moyens pour leur assainissement" a laissé entendre l’ancien Président et Maire. Ainsi, invite-t-il les populations à s’attaquer plutôt au gouvernement de Boni Yayi qui a refusé de transférer les ressources nécessaires à la Mairie de Cotonou pour son bon fonctionnement au lieu de s’attaquer à sa personne. En abordant la question des 3 CI, le maire de la ville de Cotonou pense que les 3 Ci ont été une réussite contrairement à ce que pensent les populations. Pour lui, tous les pays du Golf de Guinée connaissent ce problème d’inondation chaque année. En ce qui concerne les prochaines élections communales et les forces hostiles en place, Nicéphore Soglo dit n’avoir pas peur. " Les Fcbe doivent savoir raison garder et ne doivent pas me mettre le bâton dans les roues, car je détiens le rapport du Fmi sur l’affaire Icc Services produit par Christine Lagarde" a-t-il laissé entendre pour mettre en garde les Fcbe et leur leader charismatique qu’est Boni Yayi. Marc KOSSOU

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU