Opportunités
mercredi novembre 21, 2018
Inscription

Cotonou, 05 mai (ABP) - Le ministre d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur, François Adébayo Abiola a procédé ce mardi au Palais des Congrès, à la mise en place officielle du « statut  de l’entreprenant»

en présence des autorités et cadres, des partenaires techniques et financiers nationaux et internationaux et des entreprenants.

L’entreprenant est un nouveau statut juridique simplifié ouvert à toute petite entreprise, personne physique, qui exerce une activité civile, commerciale, artisanale ou agricole et qui souhaite se déclarer au Registre du Commerce et du Crédit Mobilier. Il suffit de se présenter au Guichet unique de formalisation des entreprises (GUFE) avec sa pièce d’identité, sa carte d’identité, son passeport, son acte de naissance  et sa photo d’identité pour que son statut d’entreprenant soit simplement et gratuitement validé en huit (08) heures de temps, lui donnant droit à la carte d’entreprenant. Ce statut permet en fait à l’entreprenant de bénéficier d’avantages comme la reconnaissance, l’accès aux services bancaires, aux formations (en gestion, comptabilité et fiscalité…), son accompagnement dans les relations avec les services des impôts.

L’objectif visé par la concrétisation de ce projet est de favoriser la migration des entreprenants du secteur informels vers le secteur formel afin de permettre à cette couche importante de sortir de la précarité et de permettre à l’Etat aussi d’accroître, par exemple, l’économie du pays. A propos, le communicateur, Abdoulaye Gounou a précisé que 98% des entreprises sont du secteur informel et que c’est seulement 2% qui correspondent au secteur formel. Ce qui n’arrange ni les acteurs de ce secteur, ni l’Etat.

Par ailleurs, il s’est réjoui de constater qu’à ce jour, quatre cent vingt-trois (423) Béninois exerçant dans l’informel ont migré vers le secteur formel.

Le représentant du groupe de la Banque mondiale, Olivier Fremont a estimé que les résultats obtenus sont encourageant. Il a déclaré que le Bénin est le premier pays à concrétiser la mise en œuvre effective de  ce projet. Et pour ce, il a rassuré l’Etat béninois que l’institution financière dont il dirige la représentation au Bénin continuera d’accompagner le pays pour la réussite totale de ce projet.

Le ministre d’Etat, en charge de l’Enseignement supérieur, François Adébayo Abiola a invité les uns et les autres à œuvrer pour que le projet réussisse définitivement.

Il est à noter que neuf (09) entreprenants ont reçu chacun sa carte d’entreprenant.

Il est aussi à retenir que c’est le Ministère chargé de l’évaluation des politiques publiques, de la promotion de la bonne gouvernance et du dialogue social, en partenariat avec le Groupe de la Banque mondiale qui organise cette cérémonie de lancement officiel du « statut de l’entreprenant ».
ABP/JMN/JFH

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU