Eclairage
mercredi novembre 22, 2017
Inscription

«… Convaincu de l'importance déterminante pour notre pays de la révolution du numérique et de la réduction de la fracture numérique entre le Nord et le Sud, j'ai souhaité qu'une réflexion approfondie soit menée pour dégager les grands axes d'une politique ambitieuse, réaliste et responsable afin d' accompagner l'entrée du Bénin dans la société de l'information. L'action volontariste pour les Technologies de l'Information et de la Communication dans l'éducation, la culture, l'administration, l'économie, l'innovation et la recherche, la médecine, la sécurité publique et l'aménagement du territoire sont l’une des pistes pour aborder courageusement et sans tabou les questions de l'emploi, de la santé, de la criminalité et de la lutte contre corruption au Bénin. Il s'agit à présent d’aller plus vite et plus loin pour démocratiser l'accès aux réseaux d'information et de communication aux usagers béninois afin de continuer l'effort de modernisation de notre pays. Aussi, m'apparaît-il primordial de mobiliser, à cet effet, toutes les ressources (humaines, financières, ...) internes et externes pour favoriser l'accès aux Technologies de l'Information et de la Communication de tous les Béninois et de créer les conditions permettant de faire du « Bénin l'économie numérique la plus dynamique d'Afrique…». Ainsi s’exprimait déjà en 2006 le président Adrien Houngbédji dans son programme pour les Technologies de l’Information et de la Communication

Aujourd’hui, plus d’une dizaine d’années après, cette vision de «Faire du Bénin le Quartier Numérique del'Afrique » reste d’actualité avec un fort accent mis sur l’implication de la jeunesse. C’est là l’une des essences de la Fondation Adrien Houngbédji pour le Numérique et la Jeunesse (FAHNJ)

Quelques objectifs de la Fondation Adrien Houngbédji pour le Numérique et la Jeunesse (FAHNJ)
En attendant le lancement officiel de la FAHNJ pour mieux la découvrir, on peut retenir qu’elle a pour but d’œuvrer à la promotion, au Bénin et en Afrique, d’initiatives et d’innovations en matière de développement des technologies de l’information et de la communication et d’applications numériques pour servir l’éducation des jeunes générations en particulier et le développement économique, social, humain et culturel en général. Et pour réaliser son objet, la Fondation se propose notamment de :
- soutenir et accompagner les politiques publiques d’intégration du numérique dans l’enseignement et les pratiques pédagogiques et andragogiques ;
- contribuer à la promotion et à la diffusion la plus large possible des technologies de l’information et de la Communication (TIC) au sein de la jeunesse béninoise et africaine ;
- stimuler et encourager des processus d’appropriation créative par la jeunesse béninoise et africaine des technologies et applications numériques par l’attribution de prix, bourses distinctions et récompenses ;
- contribuer à un usage plus étendu du numérique comme vecteur de développement dans tous les domaines, en particulier, l’éducation, la santé, l’agriculture, le commerce, l’environnement, les arts et la culture ;
- organiser et soutenir l’organisation de conférences, colloques et cercles de réflexion sur les enjeux socioéconomiques induits par l’émergence des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) ;

F.Z.OKOYA

La communauté chrétienne catholique a commémore hier, dimanche 09 avril 2017, à l’instar de celle du monde entier,

La Corée du Sud a officiellement retiré l'infidélité de la liste des crimes.

Page d'accueil du site internet de «L'Eléphant déchaîné». capture écran
Le directeur du journal satirique ivoirien l’Eléphant déchaîné affirme avoir été victime

Le développement d'un pays dépend de sa fondation et toute fondation doit être guidée par une vision ambitieuse et bien définie.

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU