Dossier
mercredi octobre 18, 2017
Inscription

Marc KOSSOU

 

Qui en veut aux hommes en toge noir en fonction dans la ville Capitale ? La question mérite d’être posée suite aux nombreux événements dont ils ont été victimes.

En effet, la sécurité des magistrats exerçant à Porto-Novo est menacée depuis quelques temps. Après le kidnapping de la fille d’un magistrat, ce sont les maisons de deux autres qui ont été cambriolées dans la nuit du jeudi 18 mai au vendredi 19 mai 2017 par des individus non encore identifiés. De nombreux biens matériels ont été emportés sans aucune perte en vie humaine. Ces deux magistrats, faut-il le rappeler, avaient servi il y a quelques mois dans la ville capitale avant d’être affectés ailleurs. 

Rappelons que bien avant cette situation, un autre magistrat a été victime du kidnapping de sa fille le 31 mars 2017. Le kidnapping s’est produit à Abomey-Calavi dans la résidence du collègue magistrat. C’est suite aux enquêtes qu’elle a été finalement retrouvée à Magnitou dans une banlieue du Nigéria.

Qui sont les auteurs de ces actes contre les magistrats de la ville de Porto-Novo ? Qui en sont les éventuels commanditaires ? En attendant la réponse à ces différentes interrogations, il est impérieux que les autorités en charge de la sécurité se penchent sur la sécurité de nos hommes en toge noir. 

 

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU