Culture
samedi décembre 16, 2017
Inscription


 
L’hôtel Golden Tulip-Le Diplomate a servi de cadre hier jeudi 5 octobre à un séminaire sur la communication parlementaire

Sous la houlette de l’Union Africaine de la Presse du Bénin, les journalistes et communicants catholiques ont élu ce dimanche au siège de la conférence épiscopale du Bénin, les membres du premier bureau dirigeant de leur association, présidé par

Djougou, 22 mai 2017 (ABP)- La journée internationale de la biodiversité a été célébrée, ce lundi, au Collège d’enseignement général (CEG) 1 de Djougou sur le thème : ‘’la biodiversité et le tourisme durable’’ en présence des agents des eaux-forêts et chasses, élèves, parents d’élèves et enseignants.

Selon le Commandant Fiacre Codjo Ahononga, Chef d’inspection forestière de la Donga, la biodiversité qui est l’ensemble des espèces animales, végétales et des champignons ainsi que les relations qui existent entre ces espèces est aujourd’hui menacée par des actions beaucoup plus anthropiques.

« Il est donc impérieux que nous menions des actions de sa sauvegarde car nous puisons la plupart de nos ressources sur elle », a-t-il appelé tout en soulignant que les élèves constituent une couche très importante sur laquelle on peut aiguiser la conscience de gestion durable de la biodiversité.

A l’occasion de cette Journée internationale de la biodiversité, les élèves ont été sensibilisés à travers un exposé, sur les phénomènes liés à la destruction de la biodiversité.

A travers cet exposé, les agents des eaux, forêts et chasses ont expliqué les causes et les conséquences ainsi que les menaces que subit la biodiversité. Au nombre des menaces il y a l’agriculture extensive sur brûlis ; la pêche artisanale ; la chasse traditionnelle ; le braconnage ; etc.

Pour joindre l’acte à la parole, 10 plants de Magifera indica (maguiers) et de fraké ont symboiquement mis en terre dans la cour du CEG1 Djougou.

Le Directeur du CEG1 Djougou M. Bossou Inoussa Asséréou, a salué et remercié les agents des eaux, forêts et chasse pour la célébration de cette journée dans son établissement.

« La célébration de cette journée internationale de biodiversité dans mon collège est le plus grand hommage qu’on puisse rendre à mon feu père qui fait partie des hommes qui ont donné priorité à l’arbre dans ce pays à travers le reboisement. Je profite pour saluer les initiateurs du projet ‘’10 millions d’âmes, 10 millions d’arbres’’ ».

Vu l’engouement qu’a suscité l’événement dans cet établissement, les agents des eaux, forêts et chasse, enseignants et apprenants se sont donné rendez-vous le 1er juin pour la célébration de la journée de l’arbre.



ABP/BYS/DK

 

Rideau ! Le Festival Cotonou Couleurs Jazz a vécu à Porto-Novo. L’esplanade de l’Assemblée Nationale a accueilli, le samedi 5 décembre, l’artiste John Arcadius. L’un des faits remarquables ayant précédé ce concert a été l’appel à la mobilisation. Ce message provient du Directeur de Cabinet du Maire de Porto-Novo, M. Jules DJOSSOU. Comme pour donner le bon exemple, le conseil municipal a été représenté par le deuxième adjoint au maire M. François AHLONSOU et le Directeur de Cabinet lui-même. Si étonnant et surtout réconfortant que cela puisse paraître, les autorités de la mairie sont restées pour savourer les différentes prestations des artistes jusqu’à la fin à 1h50.

PéPé OLEKA, artiste,  d’origine béninoise,   devenue brillante, qui    s’ illustre  en raison de son genre musical identitaire et propre à elle est  née à Badagry au Nigéria et  a  grandit entre Lagos, Cotonou  et puis Lomè. Très petite, elle voguait déjà  sur  les flots  musicaux. Un père fanatique de Bob Marley, une mère, accro  de la music country,  les liturgies à la messe du dimanche, l’écoute fréquente des chants rituels  du vodou, tout était réuni pour faire d’elle une artiste professionnelle  aux opinions bien affirmées.  Depuis 2004,  elle  s’est installée à Marseille où elle poursuit l’entretien de sa passion.

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU