Avis & Communiqués
mardi août 22, 2017
Inscription

La Plume d’or de la liberté 2015 rend hommage aux journalistes tués dans l’exercice de leurs fonctions



 La Plume d’or de la liberté, prix annuel de la liberté de la presse décerné par l’Association mondiale des journaux et des éditeurs de médias d’information (WAN-IFRA), a été attribué cette année aux journalistes assassinés dans l’exercice de leurs fonctions – une décision exceptionnelle, qui montre que la tragédie de ceux qui font le sacrifice ultime, au nom du droit à la liberté d’expression, se poursuit.

 Au moment de cette annonce, on estimait à près de 1200 le nombre de journalistes tués depuis 1992. Jusqu’à présent, seize journalistes ont perdu la vie en 2015, dont huit dans la seule attaque du 7 janvier contre la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo.

 « Pour rendre hommage aux collègues assassinés et attirer l’attention internationale sur le problème de la sécurité des journalistes dans le monde et de l’impunité de leurs assassins, l’attribution de la Plume d’or de la liberté aux journalistes tués dans l’exercice de leurs fonctions envoie un message puissant non seulement aux auteurs de crimes contre les médias, mais également aux législateurs et à tous ceux qui ont le pouvoir de promulguer de meilleures lois et de mettre en application une plus grande protection pour les journalistes du monde entier », a déclaré le Conseil d’administration de la WAN-IFRA à l’époque de la création de ce prix.

 « Grâce à ce prix, la presse mondiale envoie un signal fort de résistance à tous ceux qui croient que réduire au silence les journalistes entravera la liberté d’expression », a affirmé le Conseil. « En rendant hommage aux vies perdues et au travail de nos collègues les plus courageux qui ont fait le sacrifice de leur vie pour nous informer, nous promettons de poursuivre leur engagement en jetant la lumière sur les zones d’ombre les plus sombres de notre monde, en dénonçant les actes criminels, en défiant les abus des puissants et en garantissant au public le droit de savoir. »

 « Si les mêmes tristes statistiques existaient pour n’importe quelle autre profession, avec un tel impact sur la manière dont nous comprenons et définissons le monde, nous serions raisonnablement en droit d’exiger une réaction d’indignation à ce scandale, ainsi qu’une poursuite implacable des investigations et un effort pour renverser cette tendance qui se perpétue à l’échelle mondiale. Le fait que ceci ne soit pas le cas pour les journalistes tués dans l’exercice de leurs fonctions est une tragédie mondiale qui doit être combattue avec urgence afin que nous puissions continuer à croire en des sociétés ouvertes et libres. »

 La Plume d’or de la liberté est un prix annuel décerné par la WAN-IFRA depuis 1961 pour honorer une démarche remarquable – par un écrit ou une action – effectuée par un individu, un groupe ou une institution en faveur de la liberté de la presse. Ce prix est traditionnellement remis au cours de la cérémonie d’ouverture du Congrès mondial des médias d’information, du World Editors Forum et du Forum mondial de la publicité, qui auront lieu cette année à Washington D.C. du 1er au 3 juin.

 Parmi les quelque 1200 journalistes assassinés depuis 1992, les statistiques du Comité pour la protection des journalistes ont révélé qu’environ 742 avaient été tués sur le coup. Dans 90 % des cas, aucun auteur de ces crimes n’a été traduit en justice.

 La conséquence de ces chiffres effrayants est inévitablement un climat d’autocensure, une situation qui sape sévèrement l’indépendance de la presse et la capacité des journalistes à mener leurs investigations sur la responsabilité, la transparence et le caractère répréhensible de ces actes criminels. L’impact de cette situation, qui ne cesse d’empirer et devient de plus en plus courante dans tant de régions du monde, signifie que les peuples perdent leurs meilleures défenses contre les gouvernements corrompus.

 En attribuant cette année la Plume d’or de la liberté aux journalistes tués dans l’exercice de leurs fonctions, la WAN-IFRA a pour objectif de mobiliser la communauté internationale des éditeurs de médias d’information pour appeler à mettre fin à cette violence qui vise notre profession. Elle lance également un appel à l’industrie pour soutenir le Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité, ainsi que d’autres mécanismes de sécurité pouvant être mis en place pour mieux protéger les rédactions et la vie des journalistes. Elle appelle ainsi à un débat sérieux et pragmatique sur les conséquences pour les sociétés de presse des coûts financiers et limites techniques qui pourraient entraver l’implémentation de mesures de sécurité plus fortes.
 
En même temps, ce prix est un appel urgent aux gouvernements du monde entier à faire preuve d’une volonté politique suffisante pour mettre fin à l’impunité des assassins de journalistes et à reconnaître le travail journalistique indépendant comme une contribution positive au progrès économique, politique et social qu’ils exigent de leurs sociétés.

 Pour en savoir plus sur la Plume d’or de la liberté et voir la liste complète des lauréats, consulter http://www.wan-ifra.org/node/34598

 Pour lire d’autres articles sur la dernière Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes, consulter http://www.wan-ifra.org/node/120942

 Pour les statistiques de la WAN-IFRA sur les journalistes assassinés, consulter http://www.wan-ifra.org/node/97354

 Pour plus d’informations sur le travail de liberté de la presse de la WAN-IFRA, consulter http://www.wan-ifra.org/pressfreedom

 La WAN-IFRA, basée à Paris en France et à Francfort en Allemagne, avec des filiales à Singapour et en Inde, est l’Association Mondiale des Journaux et des Éditeurs de Médias d’Information. Elle représente plus de 18 000 publications, 15 000 sites Web et plus de 3 000 sociétés dans plus de 120 pays. Sa principale mission est de défendre et de promouvoir la liberté de la presse, un journalisme de qualité et l’intégrité éditoriale ainsi que de favoriser l’essor des entreprises.

 Pour toute question, veuillez vous adresser à :

 Andrew Heslop, directeur chargé de la liberté de la presse, WAN-IFRA, 96 bis, rue Beaubourg, 75003 Paris, France. Tél. : +33 1 47 42 85 29. Fax : +33 1 42 78 92 33. E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU