Actualité
dimanche novembre 19, 2017
Inscription

On avait cru qu’avec le nouveau régime, l’organisation des concours frauduleux serait conjuguée au passé. Mais, peine perdue ! Les concours frauduleux reviennent au galop avec la Rupture. En effet, c’est à travers un courrier enregistré le 26 avril 2016 au secrétariat du Fonac que le collectif des candidats au concours de recrutement d’agents au profit de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) dénonce des pratiques frauduleuses relatives à l’organisation de ce concours. 
En 5 différents points, le collectif a énuméré les anomalies dans l’organisation de ce recrutement. Pour eux, « les matières de compositions sont restées inconnues des candidats jusqu’au jour de la composition ». Ils dénoncent également l’absence d’identifiants fiables des candidats le jour de la composition. Entre autres reproches, ces candidats malheureux dénoncent la création de centres de compositions pirates le jour du test.
Face donc à cette situation qui n’honore pas notre pays, ils invitent Jean-Baptiste Elias, le président du Fonac à les aider à rendre justice au profit des candidats qui ont échoué pour cause de corruption, de fraude et de népotisme. 

Bachirou Assouma

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU