Actualité
mardi janvier 16, 2018
Inscription

Par une question orale avec débat, le député André Okounlola et 26 autres de ses collègues ont cherché à comprendre comment fonctionne le protocole d’Etat et pourquoi bon nombre d’entre eux ont été humiliés aussi bien lors des festivités du 1er août 2011 à Natitingou qu’à la messe papale organisée dans le cadre de l’arrivée du Pape Benoît XVI au Bénin le 19 novembre 2011. Mais depuis plusieurs mois déjà le gouvernement répond n’est pas venu répondre aux préoccupations des députés. A la dernière séance du jeudi 06 juin 2012 où la question devrait être vidée, le gouvernement ne s’est pas présenté. C’est face à ce constat que le député André Okunlola et 60 autres de ses collègues ont déposé ce jeudi 28 juin 2012, une interpellation du Gouvernement ceci conformément aux dispositions de l’article 113 du Règlement Intérieur.

Le 28 septembre 2011 le Chef de l’Etat, à l’occasion de la rencontre qu’il a eue avec les douaniers retraités et les contractuels de la douane, a adressé un long message aux douaniers grévistes. Ce message ponctué de mise en garde de menaces et d’intimidation a fait sortir de leur gong les centrales syndicales, l’Organisation pour la défense des droits de l’homme et des peuples, le Parti Communiste du Bénin, l’Union fait la Nation. Voici les textes-replique parvenus à notre rédaction

La loi portant création et organisation des unités administratives en République du Bénin sera revue et corrigée. C’est la conclusion à laquelle est parvenue le premier responsable de l’Institution parlementaire suite aux nombreuses plaintes qu’il enregistre sur le sujet lors de ses diverses et nombreuses audiences.

(Poison dans les relations diplomatiques)

Un autre chef d’accusation contre Patrice Talon ? Non c’est plutôt le Chef de l’Etat qui évoque le dossier dans lequel le nom de Talon est cité pour justifier l’annulation de ses voyages en Israël, en Allemagne et en France. Selon le dernier N° 649 de La Lettre de Continent qui tire une déduction des courriers de Boni Yayi, Talon empoisonne jusqu’aux relations diplomatiques du Chef de l’Etat Béninois. Il est dit en effet dans cette publication de l’Hexagone, que courant  ce mois de décembre, Boni Yayi devait se rendre à Tel-Aviv en Israël. Mais dans un message adressé fin novembre au premier ministre Israélien Benjamin Netanyahou, le Chef de l’Etat béninois évoque « un cas de force majeure liée à des impératifs de politique intérieure »pour en demander le report.

(Lire le pourquoi et le comment )

Après le changement, l’émergence, la refondation, les Béninois auront à faire très bientôt à un nouveau concept dont seul le pouvoir Yayi a le secret : le pays va changer de nom. A la place de l’appellation actuelle, République du Bénin( RB), des esprits malins proposent dans le cadre des reformes de la refondation et pour être plus juste, dans le cadre d’une révision de la Constitution devant établir l’avènement de ce qui est appelé à être considéré comme une nouvelle République, l’appellation République Démocratique du Bénin ( RDB).

Francis Z. OKOYA

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU