Actualité
jeudi juillet 27, 2017
Inscription

On avait cru qu’avec le nouveau régime, l’organisation des concours frauduleux serait conjuguée au passé. Mais, peine perdue ! Les concours frauduleux reviennent au galop avec la Rupture. En effet, c’est à travers un courrier enregistré le 26 avril 2016 au secrétariat du Fonac que le collectif des candidats au concours de recrutement d’agents au profit de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) dénonce des pratiques frauduleuses relatives à l’organisation de ce concours. 
En 5 différents points, le collectif a énuméré les anomalies dans l’organisation de ce recrutement. Pour eux, « les matières de compositions sont restées inconnues des candidats jusqu’au jour de la composition ». Ils dénoncent également l’absence d’identifiants fiables des candidats le jour de la composition. Entre autres reproches, ces candidats malheureux dénoncent la création de centres de compositions pirates le jour du test.
Face donc à cette situation qui n’honore pas notre pays, ils invitent Jean-Baptiste Elias, le président du Fonac à les aider à rendre justice au profit des candidats qui ont échoué pour cause de corruption, de fraude et de népotisme. 

Bachirou Assouma

Dans le cadre de la réorganisation et de la réglementation des espaces publicitaires de la ville de Porto-Novo en général, il sera organisé dans les jours à venir une opération de salubrité des espaces publicitaires de la ville.

A cet effet, j’invite toutes les régies publicitaires et toutes structures ou personnes détenteurs de panneaux dans les espaces, de procéder à l’enlèvement de leurs panneaux jusqu’à la date du 31 Juillet 2017 au plus tard.

Pour tous ceux qui ne procéderont pas à l’enlèvement volontaire de leurs panneaux, la Mairie le fera à leur place et ils seront facturés pour ce service.

Je compte sur le patriotisme de toutes et tous en vue de l’assainissement, l’aménagement et l’esthétique de notre ville.

 

Emmanuel Zossou

ces frais de roaming, qui sont souvent exorbitants.

 

 

Dès le 15 juin, on paiera le même prix où que l’on aille dans l’UE. La question maintenant est de savoir comment les opérateurs vont réagir face à cela ? Vont-ils s’aligner ? Va t-il y avoir une augmentation des prix pour compenser cette manne qu’était le roaming ? Ou vont-ils faire comme Free et l’utiliser comme un argument marketing et prendre de court tout le monde ?

 

À partir du 15 juin les frais d’itinérance (roaming) c’est-à-dire la surfacturation des appels et de l’accès à internet à l’étranger vont être supprimés dans l’Union Européenne.

En voilà une bonne nouvelle ! Les appels, les SMS et l’accès à internet seront décomptés de la même façon pour tout citoyen européen où qu’il aille sur le Vieux Continent, comme s’il était chez lui.

Après la libre circulation des personnes et la monnaie unique, il y a enfin un espace télécom européen. Un changement de premier ordre  pour les particuliers comme pour les professionnels, de sorte que si un espagnol se rend aux Pays-Bas il verra ses appels décomptés de son forfait espagnol et n’aura plus de frais de roaming (itinérance),
Olé !

Chaque pays membre a ses opérateurs. Lorsque l’on voyage et qu’on utilise son téléphone avec la carte SIM de son pays d’origine, l’opérateur du pays d’origine paye l’opérateur « hôte » pour l’utilisation de son réseau. D’où ces frais de roaming, qui sont souvent exorbitants.

Dès le 15 juin, on paiera le même prix où que l’on aille dans l’UE. La question maintenant est de savoir comment les opérateurs vont réagir face à cela ? Vont-ils s’aligner ? Va t-il y avoir une augmentation des prix pour compenser cette manne qu’était le roaming ? Ou vont-ils faire comme Free et l’utiliser comme un argument marketing et prendre de court tout le monde ?

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU